Ça tourne en rond encore et encore

Je ne sais pas pour vous, mais je ne suis pas rassuré.   

Pour tout dire, il n’y a pas de quoi l’être. Car à moins de mettre la main sur un jeune surdoué ou sur un joueur prêt à casser la baraque tel Brady Tkachuk, les autres demeurent des projets jusqu’à ce qu’ils fassent la démonstration qu’ils peuvent bien se tirer d’affaire dans la Ligue nationale.   

C’est vrai qu’il est difficile de se projeter dans l’avenir quand on repêche un joueur à 17 ou 18 ans. Mais il y a des recruteurs qui ont du pif.     

Long chemin de croix  

Le Canadien navigue entre deux eaux depuis 25 ans. Avant Bergevin, Pierre Gauthier, Bob Gainey et André Savard, avec le peu de temps qu’on lui a donné, ont fait du rapiéçage, tout en souhaitant relancer leur équipe avec des joueurs provenant du repêchage.   

Les résultats n’ont pas été vraiment probants et ça continue.   

Le Canadien fait du surplace.   

Personne ne peut dire quand il s’en sortira. On ne sait pas s’il s’en va ou s’il revient.    

Le processus pourrait s’étirer encore sur plusieurs années.